Thérapies

Les clés pour développer son intelligence émotionnelle

D’antan, la réussite et l’efficacité sont conditionnés par le QI. Le quotient intellectuel concerne les capacités d’une personne, telles que l’intelligence mathématique ou sa capacité à solutionner des problèmes. Mais, depuis quelque temps, cette idée reçue a été chamboulée par l’apparition de l’intelligence émotionnelle. En effet, ce n’est pas qu’une personne ne maîtrise pas les mathématiques que son intelligence est faible. Jouer avec ses émotions, tout en entendant celle des autres, est également une clé afin d’établir des relations saines et harmonieuses. Heureusement, cette clé n’est pas innée, mais elle s’apprend. Zoom sur les conseils pour développer son intelligence émotionnelle.

 Se permettre de vivre ses émotions

La meilleure manière pour développer son intelligence émotionnelle est de permettre ses émotions de vivre. Il faut leur donner une place et les laisser également s’exprimer. Dans le cas contraire, de quel moyen pourraient-elles vous dévoiler des choses importantes ? Les informations sont définies comme des informations favorisées montant à la surface et jouent un rôle capital dans la conservation de l’équilibre psychologique de l’être humain. Quand l’émotion est totalement vécue, elle part et laisse place à une quiétude exceptionnelle. Pour vivre une telle impassibilité, n’hésitez pas à faire appel aux services de psychologue-woluwe-saint-lambert.be.

 Prendre le temps de bien comprendre ses émotions

Pour améliorer son intelligence émotionnelle, il est essentiel de prendre le temps de comprendre ses émotions. On doit connaître leurs significations, le sentiment qu’on vit pendant ce moment, les messages transmis par les émotions. Bien évidemment, les réponses viennent d’une voix intérieure qui est l’intuition de la personne, et non son rationnel et sa logique. D’ailleurs, la manifestation des émotions est freinée par la voix du rationnel et de la logique. En outre, l’intelligence émotionnelle concerne la conscience de soi et celle des autres. Elle concerne l’aptitude d’une personne à connaître ses émotions, mais aussi les impacts sur elle et sur son entourage.

Pratiquer l’amour de soi

La qualité des dires internes d’une personne face à elle-même, aux événements et aux autres est intimement reliée avec la qualité de sa santé émotionnelle. Plus l’amour inconditionnel sera présent et le pardon sera le maître mot, plus la personne aura le sentiment de calme, de sérénité et de paix. En plus de faire cette démarche avec soi-même, il faut également l’appliquer avec son entourage. Pour parvenir à cette étape de la vie, il faut réaliser une autoanalyse. Chaque être humain doit analyser ses émotions et bien les identifier.

Mettre en pratique l’automotivation

Le fait d’apprendre à focaliser l’attention sur ses souhaits, ses objectifs et ses buts est un moyen efficace pour améliorer son intelligence émotionnelle. Ainsi, chaque semaine et chaque jour, il faut se fixer des objectifs et des challenges pour s’automotiver. D’ailleurs, les personnes n’ayant pas d’objectifs positifs vers lesquels focaliser leur attention, leur esprit se dirige directement sur les obstacles, les freins, les problèmes, et les choses qui ne fonctionnent pas. De cette manière, il leur devient difficile, voire même impossible, d’outrepasser les moments difficiles et d’arrêter la procrastination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *